Malgré le Temps…(Texte de René Montaner-Sur une musique de Léo Ferré)


Imprimer cet article Fermer cette fenêtre

Cet article a été publié le 28/06/2012 à 10h18 par Equinoxe B. et a été consulté 55 fois.

Malgré le Temps…(Texte de René Montaner-Sur une musique de Léo Ferré)


Malgré le temps qui passe …oui…je m’souviens
Je m’ souviens des vieilles rues de notre quartier et des lieux qu’on aimait.
Parmi les images qui me reviennent en mémoires, je revois :

- La petite Place Kléber où je suis né… avec ses trois palmiers et son bassin toujours à sec!
- La place de la République… avec sa fontaine et son kiosque à musique.
- Le clocher de l’église Saint Louis …et ses cigognes en hiver
-La rue de l’Arsenal descendant vers la « calère »…avec ses ruelles, ses rampes, ses maisons basses et fleuries, comme en Andalousie, et le célèbre « Caminico dé la Muerté » qui donnait le vertige aux petits…mais pas seulement !
-La rue Haute et Basse… d’Orléans…bien sur…artère principale de la Marine où, petits et grands Cafés se succédaient ...pour étancher toutes les soifs …fêter les succès …ou noyer les chagrins.

Je m’souviens aussi …
-Des feux de la St Jean… qu’il nous fallait sauter pour faire partie des grands
-Du Ciné « le Familia », avec son rideau rouge, ses fauteuils garnis…de puces et son WC …mal odorant
-Des files d’attente… aux fontaines pour aller chercher l’eau douce …qui manquait aux robinets
-Et enfin… dressée devant l’incontournable Réplacette et son petit muret…notre imposante et impressionnante école Emerat…siège de tous les savoirs, de tous les devoirs et de tous nos maux d’enfants.
C’est grâce à elle et avec l’aide d’une ancienne photo de classe, que notre ami Jean Claude a réussi à nous rassembler, depuis quelques années déjà.