Les Contes de NOEL


Commentaires (1)

Cet article a été publié le par Equinoxe B. et a été consulté 39 fois.

suite et fin....

.......Derrière la fontaine se trouvaient des pissotières où, très souvent, nos besoins naturels, après deux heures de cinéma, devenaient pressants. Chacun de la bande y allait de sa « tontéria » tout en « meando », tout cela, avec l’ idée de complot, partagée par tous, quant à la blague que nous pouvions faire au « Préposé » des lieux , dénommé LEON.
Ce brave homme officiait en effet en tant qu’agent d’entretien et il faut dire que ses capacités intellectuelles ne l’avaient jamais destiné pas à de brillantes études. Aussi, quoi de plus banal pour les « mala-leche » qu’étaient les Marineros de le faire tourner en « bourrique »…. !
Pour notre part, nous avions trouvé un point faible (sûrement pas le seul). Cela consistait, une fois notre « pipi » effectué, de faire semblant de quitter les lieux, de gravir les marches en catimini et de s’approcher tous ensemble, en criant :
« Léon, Léon, ta femme te fait cocu… » et ces mos étaient répétés sans cesse à l’unisson jusqu’ au moment où, nous l’entendions grommeler ; là ; « escapa » et lui, péniblement montant les escaliers de sa pissotière, lancait ses jurons : « Hijos de puta… malasombras… sin verguenza… le premier que j’attrape, je le tue…… » !!!!
Cachés derrières les arbres nous continuions, à tour de rôle : « Léon, Léon, t’es cocu…. » ; le pauvre bougre, ne sachant pas de quel côté venaient les voix, dépité retournait dans sa pissotière…. !
Tels reviennent les souvenirs de la Place de la République……. ! »

A titre d’information, la bande était composée de : Francis C, Francis R, Francis T, Françou B, Jojo G, Christian S, Christian R, Louis P, Antoine A, Jo B.

Jo BRU

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Bravo mon cher Jo,
Ton conte sur la place de la Rep. m'a rappelé d'excellents souvenirs.
En tout premier lieu,bien sur,ces fameuses séances de Cinéma où notre instinct "grégaire"
se manifestait déjà...il y aurait bien d'autres anecdotes à y ajouter,en particulier, celle de la tournée des cafés que nous faisions au sortir de ces salles.
Nous connaissions les bistrots où l'on pouvait déguster les meilleurs Kémias et l'on ne s'en privait pas.
Il y avait aussi ,entre les deux entrées des WC publics de la Place de la Rep.un petit kiosque commercial dans lequel nous achetions des petits paquets de six cigarettes (je crois) ce qui était à portée de notre argent de poche...Je me souviens aussi que Nicolas...(le Gourmand!) préférait... lui, mettre ses économies sur de délicieux gateaux à la crème...tels que les mille feuilles ou autres éclairs au chocolat...( à noter que 60 ans après..."il n'a pas changé" ...comme dirait Julio!
Reste enfin,un endroit singulier de cette place qui jusqu'à présent n'a pas encore suscité d'évocations mais qui sait,elles viendront peut-être...il s'agissait de la fameuse fontaine d'eau douce où nous faisions de longues files d'attente pour aller chercher l'eau douce qui n'arrivait pas encore dans nos robinets !

En tout cas,merci encore , pour ces beaux souvenirs qui sont comme autant de cadeaux de Noël que nous recevons avec infiniment de plaisir.
BàT René

Ce commentaire vous a-t-il été utile ?

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

@

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Veuillez résoudre le calcul suivant : 9 + 5 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Les Contes de NOEL.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul suivant : 9 + 5 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.