Livre d'or d'ORAN-LA-MARINE.COM - A.E.E.M.O.


Vos messages apparaitront après la validation par le Webmaster (responsable) du site.

Nombre de messages : 778

Signer le livre d'or

Message laissé par De A. M. 27/08/2009 à 15:04

Bonjour,
Cette poésie remarquable, accréditée par l'émotion,
me procure un immense plaisir.
Merci mon très cher ami René de me permettre
d'assurer la 200ième.
Bisous à tous.
Maïté De Aro

Message laissé par Montaner R. 27/08/2009 à 10:12

Bonjour à toutes & à tous,

Je prends la relève de mon ami Jojo (Rihet) pour débloquer le compteur du livre d'Or.

De ce fait,le prochain message sur le site sera le 200ème ...à qui l'honneur?

Dans cette attente,voici quelques vers que je dédie aux familles Hernandez,Juarez et Rodriguez qui habitaient au 1 et 3 rampe de Madrid ,c'est à dire sous le porche de la porte de Canastel.

Avec toute mon amitié ..........René

La Place Kléber

Je suis de la Marine, un quartier oranais
Où il faisait bon vivre, à deux pas de la mer
Du haut d’une terrasse, de la place Kléber
J’ai vu tourner le monde autour de trois palmiers.

Nombreux étaient les bars où pêcheurs et marins
Venus de mers lointaines sur des navires marchands
Parlaient haut et fumaient devant un anis blanc
Racontant leurs escales dans des ports levantins.

D’un minaret voisin, dominant un vieux fort,
Un muezzin lançait l’appel à la prière ;
Pour nous les vrais Pachas étaient ceux de la mer
Seul maître après Dieu pour mener à bon port.

Les filles de chez Bastos sentaient bon le cigare
Qu’elles avaient tout le jour roulés entre leurs mains
Elles riaient et chantaient en pensant aux marins
Qu’elles frôlaient quelques fois aux terrasses des bars

Le port est à bâbord et l’école Emerat
Reste toujours vivante dans un triste décor
Grâce à elle ses élèves peuvent se revoir encore
Pour partager photos et souvenirs sépia

J’étais de la Marine mais ne suis pas marin
La marine n’est pas morte car on sait la chanter
La place Kléber est là, avec un seul palmier
Dans ma tête elle tourne et retourne sans fin.

René Montaner

Message laissé par Rihet J. 03/08/2009 à 14:15

Bonjour Mariner(os-as),
J'aime cette montée de ma rue. On marche prestement vers l'école ou le Patro. En sacrifiant
un peu de mes habitudes, il m'arrive de m'arrêter et de jeter un regard sur le côté pittorersque des choses.
Il est vrai que mon petit hameau, perché sur le haut d'une colline comme l'aigle dans son aire, attire les regards. Quel décor enchanteur en cette ville de soleil où la gaieté des couleurs s'harmonise avec ce monde si particulier dont il faut connaître les usages et le vocabulaire.
Mais c'est aujourd'hui seulement qu'il n'existe plus, que j'admire sans réserve mon éblouissant hameau.
C'est incroyable à quel point il me manque.
Est-ce pour citer Sully-Prudhomme dans deux de ses plus jolis vers : " On a dans l'âme une tendresse où tremblent toutes les douleurs " .

Jo. RIHET

Message laissé par De M. R. 31/07/2009 à 13:50

Informations complémentaires

j'ai passé un excellent séjour avec vous tous à Santa Suzanna.
tout était parfait, ambiance, organisatiion.
je ne regrette pas d'avoir rejoint votre association.

merci à tous pour le bon accueil qui m'a été réservé.
à bientôt

Ta nounou ta "Marie-Rose" (rien que pour toi)
mes amitiés à ta charmante épouse

Rose-Marie

Message laissé par Josette P. E. 30/07/2009 à 00:26

Informations complémentaires

Josette Pelegri vivant actuellement aux usa m'a prié de passer ce message sur notre livre d'or, ce que je m'empresse de faire pour elle.
signé François Sanchez.

"Je suis nee en Aout 1944 et j'ai vecu jusqu'en 1962 au 9 de la rue de
Tenes. C'etait cette grande rue qui se trouvait juste en bas des
escaliers de la Rue de Genes. Mon pere( Fernand Pelegri) et ma mere(
Josephine, dite Fifine, Sevilla) travaillaient pour la Marine
Nationale. J'avais un frere,( Christophe), de 14 ans plus age que moi,
a present decede, qui etait postier.Vivant aussi a la Marine, pas loin
de l'eglise St Louis j'avais des cousins, Jules, Lucien, Germaine et
Mario Chaselotti. J'ai la tete pleine d'anecdotes et de souvenirs de la
Marine.
Jo Pelegri/ Hodgson"

ps: j'espere qu"elle nous lira de sa lointaine contrée.
aux Amériques.

Message laissé par Rihet J. 29/07/2009 à 20:58

Informations complémentaires

Bonsoir,
Une athmosphère accueillante, animée, chaleureuse,
joyeuse même.
La maîtresse de maison sert une délicieuse cuisine
pour toutes les attentes ( n'est-ce pas Michéle ? ).
La carte des vins est impressionnante.
Les desserts sont absolument divins et font regretter d'avoir passé l'âge d'en manger ... trois.
Le tout haut de gamme dans une très élégante
demeure.
Je me suis laissé tenter par quelques brasses dans
la pisicine, en compagnie du père Périno, prêtre
éminemment respecté qui, il y a peu encore,
se plaignait du manque de paëlla à Santa Suzana.
Il a su se repaître d'un met ardemment désiré.
Le prélat et moi-même gardons pour nous ce
royaume des pieds en éventail.
Bisous Geneviève et Nicolas.
Jo RIHET

Message laissé par René M. 22/07/2009 à 11:01

(1)
Réponse au message n° 190 d’Antoine Orséro du 15/07

Cher Antoine,

Comme tu dois t’en douter,ton message à propos de l’interprétation du rôle du Père Périno dans la pièce écrite par Gaby Sanchez,ne m’a pas laissé indifférent car, pour entrer dans « la soutane » d’un personnage aussi charismatique !...il fallait un certain profil,pour ne pas dire un profil certain !.

Cependant, lorsque que mon ami Jo Bru m’a sollicité pour tenir ce rôle, je n’ai pas été très surpris…car, dans une vie antérieure… sur l’autre rive, j’ai déjà tenu la crosse du chef des Coryphées qui se produisaient à l’ouverture de la Passion.

J’avais eu l’insigne privilège de succéder « au père Tricot… » Mais avec la barbe en moins!...

Ceci dit, et après avoir lu et relu la pièce, je me demandais toujours comment j’allais pouvoir éviter la caricature .Par ailleurs, chacun sait bien que « toucher » au Père Périno c’est un peu comme si on touchait au Sacré ! (Il y avait donc de la Fatwa dans l’air !).

Ainsi donc, et après un profonde méditation, j’ai finalement pensé que, les voies du Seigneur étant impénétrables !…, il me faudrait essayer de me rapprocher le plus possible de sa voix, si je voulais rester vrai !

Message laissé par René M. 22/07/2009 à 10:59

(2 - suite) René Montaner

Pas facile vraiment de se mettre à rouler les R…avec cet accent « italo-latino-franco-macaroni » …mais en tout cas j’aurai essayé !
En revanche, je te concède que j’avais bien les mains jointes… mais normal !... Puisque je tenais un vieux missel, rempli d’images de communion solennelle !

Pour revenir sur Périno, tu dois bien te souvenir aussi, qu’il avait un timbre de voix très aigu et que ses artères carotides gonflaient lorsqu’il « s’envolait » dans des logorrhées redoutables et redoutées !...

Périno n’a jamais été, je crois, un grand prédicateur ni un grand orateur mais il avait le don du parler vrai des choses simples de la vie …Aussi, et par-dessus tout, il nous apparaissait comme un homme juste. Nous savions qu’il mettait souvent en pratique la fameuse devise : « Qui aime bien, châtie bien ! »…alors, chacun se tenait « à carreau ! », en priant Dieu, juste ce qu’il fallait, afin de pouvoir participer à la sortie en autocar à la plage, sans que cela ne nous coûte pas trop cher !

Message laissé par René M. 22/07/2009 à 10:55

(3 - suite) René Montaner

Enfin et pour conclure sur le chapitre des mains jointes, je voudrais quand même rappeler que, pour ceux qui comme moi ont connu ses séances de confessionnal, nous le regardions par la fameuse grille en bois, écouter religieusement ! tous nos petits méfaits .Je crois me souvenir que, si ses mains restaient jointes ses yeux eux, étaient souvent… fermés ! Dormait-il ? Difficile à savoir…ou alors le faisait-il à la manière d’un chat !...

Bref, nous nous en tirions souvent à bon compte car avec un Pater et trois Ave, nous remettions les compteurs à zéro !...pour une semaine supplémentaire.

Que nous reste-t-il aujourd’hui de cet héritage biblique et de la parabole des 7 talents ?

Pour ma part, je crois que je n’oublierai jamais les fameuses messes de Noël, le théâtre, le cinéma paradisio, la clique et l’harmonie musicale, les grands jeux de l’été…Bref, le Père Périno fut pour nous tous, « une véritable Mère Térésa ! ».

Aujourd’hui, je crois qu’il termine de tracer son sillon toujours avec la même foi et la même rectitude, dans une maison de retraite salésienne située de l’autre côté des Alpes…quel âge peut –il bien avoir ? Peu importe vraiment, car pour nous il restera éternellement jeune.

Merci enfin à toi, mon cher Antoine, de m’avoir donné l’occasion de revenir, pour un instant seulement, sur ce passé qui n’en finit pas de nous rattraper et sur cette figure emblématique de notre quartier de la Marine!

En attendant d’autres rencontres textuelles, je te salue et j’espère que l’année prochaine tu pourras nous rejoindre à Santa Susanna pour nos 9ème Retrouvailles.

Avec ma plus fraternelle Amitié

René Montaner

Message laissé par Michelle G. 15/07/2009 à 18:20

Informations complémentaires

Note : 10/10

Je viens d'aller voir les photos de Santa suzanna, , la gaité et la joie se lie sur votre visage , j'ai reconnu quelques personnes.

Les marinéros n'ont pas perdu l'ambiance qu'il y avait chez nous .

BISES A TOUS

Message laissé par Orsero A. 15/07/2009 à 10:26

Informations complémentaires

Salut tout le monde,

Je n'étais pas à Santa Suzanna et je le regrette!

On m'a raconté que lors des pièces de théatre, notre ami Montaner a parodié le Père Perrin avec les mains jointes!

Je n'ai jamais vu le père Perrin dans cette posture mais plutôt avec la soutane relevée courant derrière un gosse qui avait fait le "Pita Fero" rue de l'Arsenal!

Risa

Antoine

Message laissé par Martin C. 14/07/2009 à 12:50

Informations complémentaires

Note : 9/10

Bonjour a toutes et a tous les Marineras et les Marineros

Je viens remercier Jo et toute sont équipe pour le séjour a Santa Suzana je ne dirais qu'un mot SUPER
le séjour et l'animation.
Je veux également remercier JO et Marie Jo,personnellement pour leur gentillesse et rendez vous a l'année prochaine si Dieu le veut

Josette (Cirera) de la Marine charcuterie 7 rue d'orleans et Christian le patos de Grenoble

Message laissé par Jo D. N. 10/07/2009 à 10:45

De la part de Claude Guilloux, à l'issue de son séjour à Sta Suzana 2009:
" Hola à Todos,
- Docteur, que pourriez-vous prescrire à mon époux et moi-même pour ralentir notre vieillissement et "étayer" notre mémoire?
- Tout simplement, Madame, un traitement à base d'A.E.E.M.O, produit mis au point, il y a déjà quelques années, dans un "là-bas ratoire" entre Les Pennes Mirabeau et Vitrolles et ce, à raison de quatre séances par an. Ce produit anti-Alzheimer a la particularité de faire cultiver la fidélité à ses racines avant de passer à celles des pissenlits....Si vous n'êtes pas convaincue par mes propos, je vous rembourserais l'indifférence!!!
Voilà, ma façon, pas très orthodoxe, de dire "Bravo" pour son dévouement à toute l'équipe depuis Jean-Claude, le géniteur, aux membres du Bureau en passant évidemment par le Président, le Secrétaire et le Trésorier.
Sachez que, pour ce qui me concerne, j'ai systématiquement un pincement au coeur lors de la séparation après les quatre jours passés ensemble, ce qui est très bon signe.......Et sauf impondérable, je vous dis......" I hasta Nîmes ! "
Claude...

ndlr: Merci pour ces compliments

Message laissé par Cherubino A. 07/07/2009 à 21:41

Informations complémentaires

Je tiens à remercier cette année encore l'AEEMO pour avoir participer aux dépôts de gerbe en souvenir du 5 juillet 1962.
Merci pour mon frère GERARD et merci aussi pour tous vos autres copains disparus ce jour là.
je vous embrasse tous
annie

Message laissé par Andrée R. é. 04/07/2009 à 16:09

Informations complémentaires

Qui pourrait me dire combien d'habitants il y avait à la Marine au moment de notre départ en 1962 ? Cette question m'a été posée et je n'ai pas su répondre. Merci d'avance
Mon père, Mr RODRIGUEZ le facteur de la Marine devait le savoir...Il est bien tard pour lui poser la question.

Réponse donnée à ce message :



A première vue, j'estime entre 8000 et 10 000 d'habitants résidant à La Marine.
Il s'agit d'une estimation personnelle.
Le défi est lancé pour qui peut apporter plus d'informations à ce sujet ! Merci !

Jo BRU

Réponse

Message laissé par Estrella . J. 28/06/2009 à 17:52

Informations complémentaires

bonjour à tous les marineros
ce message s'adresse surtout à ceux qui habitent en region parisienne
5 juillet 1962-5juillet 2009
commemoration du massacre d'ORAN le 5 juillet 1962
dimanche 5 juillet à 10h30
à la chapelle saint dominique
30 rue vaneau 75007 paris
(dans la cour à droite)
métro vaneau

une messe sera célébrée par monseigneur pierre boz
exarque patriarcal des melkites catholiques

une messe chantee precedera le chant des africains
apres un rappel du 5 juillet 1962

a bientot

j embrasse tous mes amies et amis de la marine

Message laissé par Marie-josée L. 28/06/2009 à 11:56

Bonjour,à vous tous gens de Marine et d'Ailleurs

"Je tiens à vivement remercier toutes les personnes (elles se reconnaîtrons) qui ont porté assistance à mon frère Jean-Claude
Et à ma belle-soeur Josette, aussi bien pécuniairement que moralement.

A toi aussi mon cousin Lucien, merci.
Enfin,mes plus sincères remerciements à tous les membres du bureau pour leur dévouement et pour nous avoir fait passer un si agréable séjour à Santa Susanna"

Bien Amicalement
Marie-Josée Lopez- Véra

Merci Bruno et peut-être aux prochaines retrouvailles!!! nous étions à la même table pour le repas de la Mouna!

Réponse donnée à ce message :

Merci à vous, j'espère effectivement que nous nous verrons à l'occasion de nouvelles retrouvailles des membres de l'AEEMO !

Amicalement,

Bruno Carbajal.

Réponse

Message laissé par René M. 26/06/2009 à 15:49

Mes Chers Ami(e) s,

Voilà, c’est fait…les valises sont rangées et « la camisa négra » du Père Périno est passée au lavage !
C’est dur, lorsqu’on a été touché par les « grasses matinées » de Santa Susanna pendant plus d’une semaine, de replonger dans le train train quotidien d’un horizon sans mouettes et sans bateaux…à voile.
Inutile de vous dire que, pour un pseudo prêtre diocésain, la vie à « TAHITI…PLAYA » n’est pas une sinécure ; entre les confessions, les préparations au Mariage les voyages en gondoles et toutes ces créatures de rêve… qui se sont mise à danser devant moi comme Salomé… j’avais l’impression d’être en apesanteur ! … reconnaissez quand même que, devant (ou derrière) tant de beauté, il y avait de quoi en perdre la tête, tout comme ce pauvre Jean-Baptiste, ou pour le moins en perdre son latin !

A mon tour de confesser que cette rencontre de 2009 fut très agréable.
Tout d’abord, bravo et merci à Jo et à toute son équipe pour la bonne organisation du séjour.
Leur travail de toute une année a été couronné de succès.
Parmi les meilleurs moments que j’ai connus cette année, je citerai entre autres, la belle présentation des nouveaux et nombreux adhérents présents à Santa Susanna, ainsi que la très belle prestation vocale d’Annie Alonso que nous entendions pour la première fois dans un flamenco très émouvant, qui nous a rempli d’émotion…et dire que sans la délicatesse et la gentillesse de Raphaël Passarelli, ses cordes vocales… bloquées par le stress, ont failli rester muettes !!

Message laissé par René M. 26/06/2009 à 15:49

(suite...)

Au final,cette année aura été un bon millésime et le fait que l’hôtel nous a paru un peu mois fréquenté que les années passées n’était pas pour nous déplaire car la course aux transats du bord de piscine était rendue plus facile…
Si je devais exprimer un regret, je vous dirai qu’il se situe au niveau de la table… Rester 10 jours en Espagne sans goûter une bonne Paella… faut quand même le faire !
Enfin, mon pote Nicolas Garcia m’a expliqué que c’est un plat du Sud et qu’il n’y a de bonne paella que « Valenciana » …donc me voilà prévenu !...Dans un autre domaine il nous a fait remarquer que les joueurs de Foot Espagnols étaient comme les Français, car ils ne chantaient jamais leur Hymne !
-ah bon ! Et pourquoi ?
Et bien tout simplement parce que l’hymne espagnol ne comporte pas de paroles !!!
Je laisse à Nicolas le soin de vous expliquer tout cela…

Voilà, mes impressions à chaud, d’un voyage qui fut un vrai et beau moment d’amitié partagée.
J’espère que nous nous retrouverons à Nîmes en Octobre prochain…en attendant, je vous souhaite de bonnes vacances pleines de soleil…et je chante avec vous : « Cuando calienta el sol, sobré la playa… »
Avec ma plus fraternelle amitié

René Montaner alias Père Périno !

Message laissé par Rihet J. 26/06/2009 à 13:55

Informations complémentaires

Bonjour,

Nous sommes à la découverte du Sud de la CRETE entre mer et montagne, proche des montagnes
blanches ( Lefka Ouri ).
Nous nous apprêtons à descendre les gorges
d'Imbros ( 8 kms ).
Notre dessein est hardi. Hérissé de difficultés,
raidillons pierreux, caillasses, grands blocs ...
2h30 fatiguantes de marche nous ont amenés
jusqu'au village de Commitades pour une pause déjeuner.
Face à nous, un sympathique couple de quadragénaire à la découverte de l'âme de ce pays.
A l'apéro au OUZO, au cours de la discussion, nous
apprenons qu'ils sont issus du quartier de la Marine.
Familles : GONZALEZ, Alonso GALLARDO, Jojo
ALVADO ...
Nos échanges ont été très agréables et amicaux avec toujours au fond de nous cet amour profond
du quartier de la Marine.
Merci Martine et Thierry de ces moments de fraîcheur.
Jo. RIHET
Maïté DE ARO