Livre d'or d'ORAN-LA-MARINE.COM - A.E.E.M.O.


Vos messages apparaitront après la validation par le Webmaster (responsable) du site.

Nombre de messages : 778

Signer le livre d'or

Message laissé par Gabriel L. 13/11/2010 à 16:49

Informations complémentaires

JE RECHERCHE DES PERSONNES QUI ONT HABITER RUE PONTEBA NOUS NOUS ETIONS AU 8 RUE PONTRBA MERCI DE ME JOINDRE GABRIEL

Message laissé par Bruno 09/11/2010 à 16:54

Bonjour,

Un texte imagé de René Montaner a été placé dans les News du site :

Texte de René - Cliquez ICI !

N'hésitez pas à le lire et à le commenter si vous le souhaitez (cliquez sur "ajouter un commentaire" - en bas du texte)

Message laissé par Bruno 31/10/2010 à 15:45

Bonjour,

Un texte de René Montaner a été placé dans "Les news" du site au lieu du livre d'or (pour une question d'esthétique et technique).N'hésitez pas à le consulter en cliquant ci-dessous :

TEXTE DE RENE MONTANER

Amitiés,

Bruno Carbajal - responsable technique d'Oran-La-Marine.com

Message laissé par Michelle P. 26/10/2010 à 11:18

Informations complémentaires

est-ce que quelqu'un a vu une photo de mon oncle BUENO louis 'qui était pêcheur' faisant des nasses à la place pologne, si oui, me dire le site.
bises
michelle palombo

Message laissé par René M. 21/10/2010 à 18:11

A qui l’Honneur ?
------------

A L’occasion du 400ème Message du livre d’Or, je brûle sans doute la politesse à celles et ceux qui préparaient des textes relatifs à la dernière rencontre de Nîmes, mais comment faire, lorsqu’on habite Montauban depuis plus de 30 ans, pour ne pas vous raconter un peu de l’histoire de cette ville « belle et rebelle ! ».
En effet, je n’ai pas pu m’empêcher de faire le rapprochement entre le 400me message du livre d’Or et la fameuse expression « Faire les 400 coups ! » dont l’origine, remonte à l’époque des guerres de religions.
Montauban était alors une ville protestante (comme La Rochelle). Le Roi de France Louis XIII ayant ordonné à ses armées de prendre la ville, celles-ci en firent le siège.
Pour obliger les Montalbanais à se rendre, l’artillerie royale décida de mettre tous ses canons en batterie et de tirer une salve de 400 boulets sur la ville. D’après les stratèges, la population devait ainsi être prise de panique et se rendre sans trop de résistance.
Malgré ce déluge de pierre de fer et de feu, les Montalbanais résistèrent, obligeant ainsi les armées royales à lever le siège.
Pour fêter l’événement, les Montalbanais firent alors une fête grandiose que la tradition populaire perpétue encore aujourd’hui sous l’appellation de : « la fête des 400 coups ».

(Suite ci-dessous)

Message laissé par René M. 21/10/2010 à 18:09

(suite... du 1 er message)

Voilà donc pour l’Histoire…

Bien sur… je regrette un peu que ce ne soit pas mon ami Jojo Rihet qui ait eu l’honneur de ce 400 me message car il est, à mes yeux, celui qui, jusqu’à présent, à écrit probablement le plus grand nombre de textes et parmi les plus beaux. Bien entendu, il est, comme on dit dans le jargon sportif « marqué à la culotte ! » par l’ami Jo du Nautic, qui en bon « Orléanais » contrôle bien la situation afin que la « Ré placette » reste toujours, le centre ...de la Marine !

En attendant les prochains messages du livre d’Or, je me « régale » des photos prises à Nîmes le Week-end dernier ; j’ai vu que, seule la Vierge de Santa Cruz n’avait pas eu trop froid sur cette esplanade balayée par un mistral glacial !
Merci encore aux photographes et à toute l’équipe pour leurs reportages et leurs témoignages.
Enfin, la soirée au Nîmotel était, à mon avis, la parfaite illustration que vous aussi, vous avez su résister aux premiers froids de l’automne en faisant, très joyeusement et à votre manière, « les 400 coups » !

Amicalement à Vous tous

René Montaner

Message laissé par Jo D. N. 20/10/2010 à 11:20

Hola les marineros,
Un petit mot pour débloquer le compteur, comme le souhaite René, et vous parler de notre ultime rencontre de 2010 à Nîmes, les 16 et 17 octobre.
Nous étions 107 participants au Nimotel lors de la soirée, malgré les perturbations dues au conflit des "Retraites" (6 désistements). Comme toujours, l'ambiance a été très conviviale, et ce, dès l'apéro de bienvenue, puis le dîner (très apprécié) et en final les chansons de nos amis (Fernande, Danielle, Antonia, Claude, etc..) avec en prime un peu de danse avec les airs de l'époque (Oh Caroll, Diana, Only you, etc...).
De plus, nous avions parmi nous un ancien instituteur, de l'école Emerat, Mr Soccoja, désormais adhérent "aeemiste".
Le lendemain, du monde sur l'esplanade (mais un peu moins qu'habituellement) pour participer aux offices et se recueilir auprès de ND de Sta Cruz; la Marine a répondu présente et le plaisir de revoir des visages est immense.
Il va sans dire que l'apéro offert à midi par l'AEEMO rencontre un succès grandissant, et les demandes d'adhésion sont distribuées.
Un seul bémol: le vent glacial qui a poussé les uns et les autres à ne pas trop s'attarder en fin d'après midi.
L'an prochain, cette manifestation sera organisée le 1er dimanche d'octobre, soit le 02.10; souhaitons une température plus clémente pour nous permettre de vivre ces merveilleux instants le plus longtemps possible.

Message laissé par Sanchez P. 19/10/2010 à 16:34

Informations complémentaires

bonjour a tous,

quelques mots,pour vous dire que l on a passés en famille ,une belle et chaleureuse journée a nimes et surtout d avoir pu rencontrer les amis de mon pere René!
gardez la peche a l année prochaine!

Message laissé par René M. 15/10/2010 à 20:56

Nîmes 2010
-----------
Voilà plus d’une semaine que le compteur du livre d’Or est bloqué ; ça ressemblerait un peu à une grève de la plume !
Aussi, ce n’est pas parce que l’on n’écrit pas qu’il faut nous prendre pour des paons !
Non…on ne fait pas la roue, mais tout le monde sait bien que c’est aux mois de septembre et d’octobre que les retraités voyagent le plus.

Alors, dommage pour moi que, Dimanche prochain 17 octobre, je ne puisse pas être présent au rassemblement annuel de mes ami(e) s de la « Marine »à Nîmes.
Sans trop prendre de risque de me tromper, je sais d’avance que, après la « grand Messe » et un peu d’eau bénite, il y aura beaucoup d’anisette et autres « grands crus » qui vont couler dans les verres et gobelets de l’Esplanade !
J’imagine aussi qu’après une nuit « d’enfer ! » passée au Nîmes –Hôtel, beaucoup de mes copains auront un peu de mal à faire vibrer leurs cordes vocales pour entonner le :
« Chez nous soyez Reine, ou encore le : "...Ô vierge immaculée, Oran ta ville aimée… »
Enfin, à toutes celles et ceux qui vont passer ce très agréable week-end ensemble, j’ai envie de dire quelques phrases d’une très belle chanson de Michel Berger :

« …Chantez pour ceux
Qui sont loin de chez eux
Et qui ont dans leurs yeux
Quelque chose qui fait mal
Qui fait mal…

Je veux chanter pour ceux
Qu’on oublie peu à peu
Et qui gardent au fond d’eux
Quelque chose qui fait mal
Qui fait mal… ».

Voilà, sur ce joli texte , « je lève l’ancre », en espérant que l’année prochaine je serai des vôtres et que nous pourrons, peut-être, nous réunir sous une bannière « AEEMO » brodée en lettres d’or (ou d’argent !).

Avec toute mon amitié
René Montaner

Message laissé par René M. 06/10/2010 à 08:23

Bonjour à Toutes & à Tous,
Lorsque j'ai vu les belles photos de Lucien,concernant le dernier voyage de L'Aeemo en Crète,cela m'a fait penser au café de notre quartier "Le Marathon" qui était,le point
de rencontre de très nombreux marins venus de toutes les mers du Monde.
Je me souviens aussi qu'en face du café,on voyait souvent le drapeau portugais déployé...car il y avait,je crois ,leur Consulat.
Pour celles et ceux qui n'ont pas encore l'accés au Forum,voici le petit poème que je dédie aux enfants de la Place Kléber.

Le Marathon

----*----

Entre Kléber et République,
Deux jolies places de mon quartier
Le Marathon,café mythique
Nous fit rêver de messagers.

L'enseigne grecque près du gothique
Dans un éclairage tamisé
Ouvrait une porte mythologique
Sur bien des îles de l'Odyssée

Deux grandes glaces en devanture
Un intérieur,haut de plafond
Et en relief,la belle sculpture
Du grand guerrier de Marathon

Pour nous enfants,ces courses folles
Que nous faisions sans s'arrêter
Autour des ruelles de l'école
Nous rappelaient souvent ce fait.

Nous prenions des noms de coureurs
Mimoun,Jazy,nos préférés
Nos petits pieds,noirs de sueur
Ont parcouru ce beau quartier...
de la Marine.

René Montaner

Message laissé par Ciani F. 04/10/2010 à 17:49

Informations complémentaires

bonjour RENE
ayant lu le message du 29/09/2010 s'adressant a NICOLAS je vois que tu n'as pas fait l'erreur de rachida dati quand tu écrit "harcélement textuel et non !!!!!
a NIMES
amitiés Francis

Message laissé par René M. 29/09/2010 à 08:49

C'est Génial !
----------
Il aura fallu attendre le 391ème message du livre d'Or pour voir enfin apparaitre ,la signature de Nicolas de Cahors.
On pourrait dire,sans trop jouer sur les mots( faciles)que c'est du "Grand Nicolas Premier!"
Alors,tout comme moi,j'espère que vous aurez apprécié cette entrée en matière et ce souci d'éviter toute polémique quel que soit le sujet abordé.
Pour ne rien vous cacher,il faut avouer que,depuis de longs mois,Jojo Rihet et moi,faisions du "harcèlement textuel" auprès de Nicolas afin qu'il nous rejoigne sur la toile.
C'est donc pour nous,et sans doute pour vous aussi,
un vrai plaisir de le lire.
Enfin,et si jusqu'à ce jour je connaissais un Nicolas très épicurien,amateur de foie gras truffés et de confits de canard,je découvre aussi,qu'il adore les lentilles...bien cuisinées!
Alors mon cher Nicolas,lorsque tu viendras la prochaine
fois à la maison,je saurai le plat qu'il faut te préparer pour te faire plaisir(quelles belles économies en perspective!).
Pour le vin,nous resterons toujours fidèle au Cahors qu'il soit "jeune ou vieux!".
Amicalement à Toi et à tous les amateurs de lentilles,qu'elles soient "blondes ou corails"...ceci n'ayant rien à voir avec les trains de la Sncf!
René

Message laissé par Garcia N. 27/09/2010 à 18:27

Informations complémentaires

Rentré "de voyage" , j'ai consulté le "Livre d'Or" comme je le fais de temps en temps. C'est la 1er fois que je m'exprime sur ce "Livre d'or car parfois à vouloir "intellectualiser "tout et rien , on risque de se heurter à certaines susceptibilités et ainsi d'ouvrir des polémiques.Mais peut-être est-ce le but afin de faire vivre le "Livre d'Or" comme le " forum"?
A ce sujet , je n'ai pu résister au plaisir de répondre au message laissé par mon ami René MONTANER à propos des boursiers.
Comme lui je me suis demandé mais je ne me le demande plus maintenant,comment on devenait boursier au collège ou indigent en école primaire .
A mon avis , si les enfants étaient boursiers ou indigents et s'ils avaient eu le choix, peut-être qu'ils auraient aimé ne pas l'être.
Quant à moi je suis d'origine espagnole , ma famille était très modeste et je n'ai jamais eu de bourse ou de carte d'indigent.
Mes parents n'ont jamais eu la possibilité de "mettre un peu plus de beurre dans les épinards car ils ne pouvaient acheter d'épinards et encore moins de beurre, nous devions nous contenter de saindoux. Et enfin en ce qui concerne le plat de lentilles , s'il est bien cuisiné, c'est une pure merveille pour le palais. Amitiés

Message laissé par Fernande C. 25/09/2010 à 00:09

Bonjour à Toutes et à Tous ,

Le groupe de 36 A.E.E.Mistes parti en Crète est de retour.Je tiens à saluer tous ceux qui habitant loin de Marseille (point de ralliement) ont participé à ce voyage .En effet cela prouve à quel point ils sont attachés à l'A.E.E.M.O , à leurs amis .Cette première expérience de voyage découverte organisé par l'A.E.E.M.O est très concluante et répond à un besoin pour tous ceux qui sont loin des Bouches du Rhône et qui ne peuvent pas,compte-tenu de leur éloignement, participer aux autres manifestations de l'A.E.E.M.O telles que le Gâteau des Rois et la Mona .
En ce qui me concerne j'ai trouvé ce séjour en Crète formidable .En effet, outre le cadre merveilleux et l'intérêt culturel,j'ai apprécié l'ambiance amicale et fraternelle dans laquelle nous avons vécu cette semaine .Nous avons beaucoup ri ,nous nous sommes amusés comme des gamins.Vous aurez certainement des échos .
Fernande Carillo

Message laissé par Jo D. N. 20/09/2010 à 20:11

Après une visite au Pays Basque (v. récit de Cathy Soria/Gimenez), la vierge de ND de Santa Cruz poursuit son périple avant de revenir à Nîmes, pour la rencontre des 16 et 17 octobre 2010.
En effet, comme me l'a fait savoir notre amie Josiane Cazorla, la vierge sera en Aquitaine à Lacanau/Océan les 25 et 26 septembre.
A cette occasion , une veillée avec rosaire se tiendra le 25 à partir de 20h 30 en l'église de ND des Flots de cette station balnéaire; le lendemain, une messe sera célébrée, après la procession de 10h, dans la même église.
Nul doute que nos amis oranais et oraniens résidant en cette région participeront à ces cérémonies.

Message laissé par Jo R. 20/09/2010 à 13:50

Informations complémentaires

Bonjour de CRETE ,
Jujubes, Tchumbos,....
Ouzo, Raki et autres alcools ...
Ambiance de chez nous.
Excursions super.
Sejour trop court.
A refaire l annee prochaine absolument.
Bisous de nous tous.
Lulu, Fernande, Toinou, Nicole, Jocelyne, Gaby,
Josette, Maite, Jeannette, Gisele, Denise, Marie Antoinette,
Albert, Sauveur, Emile, Marie Louise, Adolphe, Michelle,
Yvonne, etc..etc..

Message laissé par René M. 16/09/2010 à 07:46

Bonjour à Toutes et à Tous,

Je crois bien que, si « la Marine » était un artichaut, je le mangerais lentement, feuille par feuille, afin de bien faire durer le plaisir !…alors, voici ci-après, ma feuille du jour.

Avec toute mon amitié
René


J’aurais voulu être un… « Boursier ! »

En cette période de rentrée scolaire, j’ai recherché un souvenir de l’école Emerat qui aurait encore à ce jour, échappé aux nombreux témoignages déjà écrits sur le sujet.
Curieusement, c’est par l’intermédiaire d’une ancienne anecdote de mon ami Jojo Rihet, (dont tout le monde connait le style flamboyant) que ma mémoire a fait le reste du chemin.
C’est sur le livre d’Or, je crois, que Jojo nous avait raconté et expliqué comment, lorsqu’il était « petit ! », il aurait aimé être classé parmi les élèves « indigents ! ».
Dans sa petite histoire, Jojo nous disait que ce classement lui aurait ouvert les portes de la cantine et ainsi lui aurait donné la possibilité de partager, avec d’autres copains, le plat de lentilles qui sentait bon et qui mettait nos appétits en éveil.
Par une espèce de similitude de comportement, son histoire m’a fait penser, aux fameux « élèves boursiers ».
En effet, en entrant au collège, je me suis souvent demandé comment devait-on opérer pour pouvoir devenir «élève boursier ».
A vrai dire, j’avais bien une petite idée sur le sujet mais, dans mon esprit, cela restait assez flou. Je m’imaginais que, pour le devenir, il fallait au moins deux conditions sine qua non : d’abord être pauvre ou de condition très modeste et ensuite être super intelligent ! Mais, me direz –vous, cela n’est pas incompatible ! Certes, mais à ma connaissance la situation restait rare car, les « cracks » de la classe étaient, comme par hasard, plutôt issus de catégories sociales favorisées.

Message laissé par René M. 16/09/2010 à 07:44

Sans doute aussi, avons-nous trop souvent entendu dire qu’il fallait nous montrer « bête et discipliné !! » si nous voulions avoir de bonnes notes en conduite … (je blague, bien sur !)
Enfin et pour simplifier le problème, on pourrait dire que « l’élève boursier » était au collège, ce que « l’indigent » était à l’école primaire.

Eh oui, Mesdames et Messieurs, les boursiers n’étaient pas des enfants de riches, comme certains pouvaient le croire, mais bien, tout le contraire.
Ils étaient souvent des enfants de familles pauvres qui s’étaient fait remarquer durant leur scolarité par leur sérieux et leur intelligence.
En disant cela je ne peux m’empêcher de penser tout naturellement à Albert Camus mais aussi à l’oranais Emmanuel Roblès qui fit ses études au collège Ardaillon.Ils étaient tous les deux,boursiers ,orphelins de père, et issus de familles très pauvres.
Pour nous qui habitions dans un quartier où les familles,souvent d’origine espagnole,étaient fort nombreuses et très modestes, devenir « boursier » c’était aussi la possibilité pour certains, de mettre « un peu plus de beurre dans les épinards ! ».

Alors tant pis ou tant mieux si je n’ai jamais été boursier car, de toute façon, je n’ai jamais aimé… les lentilles ni les épinards !

René Montaner
Ps : Que Jojo Rihet me pardonne si, d’aventure, j’ai déformé un peu sa pensée…Quant au « plat de lentilles » il est, si j’ose dire, le fruit de mon imagination !

Message laissé par Katy S. 13/09/2010 à 15:14

Informations complémentaires

Note : 10/10

Bonjour, je fais vite à la demande de Robert GIMENEZ, et des autres marinéros :
Quelle joie de se retrouver à ACCOUS le 11 septembre 2010, pour une messe en l'honneur de MGR LACASTE si cher en nos coeurs d'Oranais, et de tous les PN, il était devenu l'Evêque du diocèse de L'EXIL, autour de MGR AILLET (Evêque de Bayonne, Lescar et
Oloron) qui a célébré la messe entouré des prêtres du diocèse (Abbé Daniel DECHA, J.M. BARENNES - Oloron ste Marie et Pierre BOYER Recteur de la Cathédrale de Bayonne). Nous pouvons les remercier, l'Eglise de France est notre Eglise. Je pense mise à part MGR AILLET qui est resté longtemps dans le Var, nos abbés n'avaient pas entendu de si près le piaillement des PN et ils ont vu et entendu : la joie de se retrouver avec ND de Santa Cruz qui est venu de Nimes rendre visite à ses enfants, comme elle l'avait rendu visite à sa cousine Elisabeth.
Une fois de plus MGR LACASTE était heureux de nous revoir rassemblés dans
la communion des Saints, victoire sur le destin 48 ans après, joie de chanter "Chez Nous soyez Reine", elle est et restera Reine Chez nous.
Joie de QQ anciens de la Marine "Les Bas Quartiers" mais si Hauts dans nos coeurs :
Mathias RUIZ (le petit ballon), Julot et sa femme (jardin westford-La calère Alta) Claude AZNAR et sa femme (Rue d'Orléans-Nautic), Claude est un excellent chroniqueur de la revue Joyeuse Union, Robert GIMENEZ et sa femme (Caléra baja), Katy SORIA-GiMENEZ - 6 rue de l'Arsenal , je peux vous certifier (parole d'honneur mon frère) que nous étions, je ne dirai pas aussi, mais plus heureux que d'avoir gagné au Loto, et en QQ minutes (emploi du temps serré), nous avons fait le tour du grand quartier, des noms, des visages, des souvenirs ont fusés. Je crois que nous n'avons pas
oublié grand monde.
Merci à Jésus, Marie et à Mgr Lacaste.
Ces retrouvailles resteront comme un petit caillou blanc dans nos souvenirs.
Katy SORIA-GIMENEZ.

Message laissé par De A. M. 10/09/2010 à 11:45

Bonjour à tous,
J'aime cette montée de la Rampe Rognon vers l'école des Soeurs Trinitaires.
Volontiers nous nous attardons pour glisser sur la déclivité sur laquelle nous usons tant de culottes et de souliers.
Les garçons bruyants, les filles silencieuses, le tout dans la bonne humeur.
A l'école, dans les vastes salles de classe, bien aérées, travaillent à longueur d'année scolaire les Soeurs enseignantes... et les succès obtenus par leurs élèves disent assez leur compétence.
Nous composons tête enfantine penchée sur le cahier, en tirant un petit bout de langue, car chacun sait ou a su dans son enfance, que c'est un puissant secours lorsqu'on s'applique beaucoup.
Nous séchons d'un buvard soigneux la page, et refermons précautionneusement notre cahier après avoir rangé notre porte-plume dans son plumier.
Les jeudis et heures de loisirs nous sommes avides de nous retrouver et de nous distraire dans une ambiance sympathique au Patro des filles situé en haut de la Rampe Rognon.
O souvenirs, flottant autour de l'école....
Tout un passé, le tien mêlé au mien.
Maïté De Aro